RÉFORME DU COLLÈGE :

Quelles suites à donner au mouvement ?

Le SNALC-FGAF, totalement indépendant et soucieux de représenter au mieux les intérêts des personnels qu’il représente et non des partis qui rôdent autour de l’actualité, le SNALC, qui n’a de comptes à rendre qu’à ses adhérents et sympathisants, souhaite

RAPPEL DES FAITS - Le SNALC a initié un mouvement d’opposition et de grève en déposant notamment un préavis pour le 13 mai, repoussé au 19 mai quand s’est rassemblée l’intersyndicale SNALC, FSU, CGT, SUD, FO. Face à l’obstination sourde et au mépris de la ministre le soir de la grève du 19 mai, le SNALC a annoncé son dépôt (LEGAL) de préavis de grève pour les journées des 25 et 26 juin (épreuves du Brevet des collèges), dépôt qu’il a confirmé suite à la publication précipitée du décret dans la nuit du 19 au 20 mai, même s’il est seul pour cette action dans l’intersyndicale. Il s’associe également à la journée nationale de mobilisation du 4 juin dans les établissements (notamment heures syndicales d’information et rencontres avec les parents) et au refus de discuter des modalités d’application du décret fraichement publié. Seul syndicat porteur d’un projet réel et concret pour le collège (cf. Collège modulaire, www.snalc.fr), le SNALC est déterminé à mettre tout en oeuvre pour l’abrogation de cette réforme.

Quelles suites à donner au mouvement ?

Si vous souhaitez nous faire remonter les résultats de votre Assemblée Générale :

Si vous souhaitez être informé(e) de l’évolution de de la situation :

*